Intro

 

 

A
 
Adamski, George :
Un falsificateur, sa contrefaçon la plus connue est la série de photographies d'OVNIs, qui se sont révélés, longtemps après leur apparition, être des faux. Il prétendait également avoir rencontré des Vénusiens en 1952 et commença à répandre la Philosophie cosmique (Cosmic Phylosophy).
 
 
AFOSI:
US Air Force Office of Special Investigations, bureau d'investigations spéciales de l'armée de l'air américaine.
 
Anomaly (AN Rating) - Classement AN des anomalies :
Voir Vallee Classification System.
 
APRO:
Aerial Phenomenon Reserch Organization, l'organisation de recherche sur les phénomènes aériens américaine.
 
Area 51 - Zone 51 - :
Une zone (Groom Dry Lake) de la base aérienne de Nellis et du site d'essais nucléaires des Etats-Unis, dans le désert du Nevada, à peu près à 150 Km de Las Vegas. C'est à cet endroit que le gouvernement des Etats-Unis teste engins - y compris OVNIs - du hautement secret 'Black Project' (projet noir), depuis de nombreuses années.
 
Arnold, Kenneth :
Le 24 juillet 1947, le pilote Kenneth Arnold a observé un engin en forme de boomerang survoler les 'Cascade Mountains', dans l'état de Washington. Ses observations constituent l'origine du nom 'Flying Saucers' (soucoupes volantes). La seconde observation qu'il a faite a été moins médiatisée : Dans la journée du 24 juillet 1947, il a vu de 20 à 25 objets couleur cuivre voler à moins de 400 mètres de son avion, alors qu'il survolait 'La Grande Vallée'.


B

Bennewitz, Paul :
A la fin des années 70, un homme d'affaires d'Albuquerque, Paul Bennewitz, commença à remarquer des pulsations électromagnétiques étranges, émanant d'après lui d'OVNIs, au-dessus de la zone de stockage d'armements nucléaires de la base aérienne de Kirtland. Il en vint à la conclusion que ces pulsations pourraient contrôler des implants fait à des personnes enlevées par des ET, il a donc commencé à tenter de décoder ces ondes, et pensait qu'il était sur la bonne voie. Il fit part à l'APRO de sa théorie, mais ils ne voulurent pas le croire, alors il contacta l'AFOSI en octobre 1980, où il eut comme contact Richard Doty. Il remplit plusieurs formulaires et envoya quelques pellicules sur lesquelles il avait filmé des OVNIs au-dessus de la zone de stockage nucléaire. C'est alors que Doty commença à lui fournir de fausses informations concernant l'implication du gouvernement américain dans les phénomènes Ufologiques, tels que des histoires à propos de pactes entre ET et Etats-Unis, emplacement de bases extra-terrestres à différents points de la planète, expérimentations d'hybridation humain/ET. Bennewitz avala toutes ces histoires. Doty contacta alors William Moore pour qu'il lui fournisse davantage de racontars, ce qui rendit Bennewitz de plus en plus paranoïaque, voire fou. Bennewitz relata tout ceci à John Lear, qui tint compte de ces informations lorsqu'il écrit son 'Dark Side Hypothesis' (hypothèse du côté obscur).
 
 
Black Projects - Projets Noirs- :
Projets gouvernementaux Américains considérés comme étant des secrets technologiques. Des sommes de l'ordre de 300 millions de Francs français sont investis chaque année dans les projets noirs.
 
BUFORA:
British UFO Research Organisation : organisation de recherche ufologique britannique, le plus grand groupe d'investigation sur les OVNIs de Grande Bretagne a été créé en 1964. Il publie le bimensuel 'UFO TIMES' et conduit des recherches sur le phénomène OVNI.

 
C
Cash/ Landrum Case - le cas Cash/Landrum -:
En décembre 1980, Betty Cash, Vickie Landrum et son petit-fils Colby Landrum roulaient près de Huffman, au Texas, quand ils virent une lumière éblouissante dans le ciel. Après être allé un peu plus avant sur la route, il arrivèrent près d'un OVNI en forme de diamant, en vol stationnaire, d'où sortaient des flammes. Comme les flammes bloquaient la route, ils durent arrêter la voiture à près de 70 mètres de là et sortirent tous les trois. Vickie et Colby restèrent près de la voiture, alors que Betty voulut observer de plus près. Elle passa un bon moment à scruter l'engin et sa peau commença à souffrir à cause de la chaleur dégagée par l'engin. Elle retourna à sa voiture quand l'objet commença à partir et qu'un grand nombre d'hélicoptères noirs le prirent en chasse. Quand ils rentrèrent chez eux, ils souffraient de coups de soleil, de diarrhée et de vomissements. Il a été dit que cet engin était un essai américain de création d'OVNI qui avait commencé à brûler, et que des hélicoptères l'avaient alors rejoint (voir projet Snowbird).
Cattle mutilation - Mutilation de bétail - :
Il s'agit d'un problème mondial. Du bétail est tué et les corps sont retrouvés dans les élevages dans des situations variées. Lors de l'étude des cadavres, on a pu constater que le corps était TOTALEMENT vidé de son sang et qu'il n'y avait aucune trace de sang auprès d'icelui. De plus, on a remarqué que des incisions diverses ont été pratiquées. Ce type de coupures est si précis qu'il n'a pu être effectué qu'à l'aide de la technologie du laser, qui n'était pas encore maîtrisée lorsque les mutilations commencèrent. Les os sont également coupés nets, sans fragments d'os autour de la coupure. Des parties variées des cadavres manquent, et ont été retirées avec une précision extrême. Les OVNIs sont liés à ces mutilations depuis le jour où ils ont été observés à l'endroit et au moment des mutilations.
 
Close Encounter (CE Rating) - Classement CE de rencontres rapprochées - :
Voir à Hynek Classification system et Vallee Classification System.
 
Collins, Robert :
Voir Condor
 
Condon Report - Rapport Condon - :
Le résultat d'une recherche sur le projet BLUE BOOK en 1969, écrit par le Docteur Edward Condon. Il commença son investigation en disant que les OVNIs sont des illusions, que les gens qui y croient sont des imbéciles, que les auteurs de livres sur le sujet devraient être flagellés et que bluebook n'est qu'une perte de temps. En conséquence, le rapport conclue que toutes les observations d'OVNIs sont explicables et que les OVNIs ne constituent pas une menace pour la défense nationale.
 
"Condor" :
Aussi connu sous le nom de Robert Collins, a pris part à la procédure de désinformation, avec William Moore et Richard Doty, à l'encontre de Paul Bennewitz.
 
Cooper, Milton William :
Connu sous le nom de Bill Cooper, c'est homme est celui que les ufologues ne veulent plus croire. Il travaillait dans l'U.S. Air Force et prétend avoir été affecté dans le génie maritime. Il a débuté sur Paranet avec un rapport sur l'observation d'un OVNI qu'il avait faite lorsqu'il était sur l'U.S.S. Tiru, un sous-marin américain. Ce rapport a été accepté de prime abord. Il a ensuite commencé à envoyer des détails sur de nombreux projets secrets dans lesquels il prétendait que le gouvernement des Etats-Unis était impliqué durant sa carrière à la navale. Quand on lui demanda des preuves des ses dires, il répondit évasivement. Ses rapports continuaient à arriver sur Paranet, et les ufologues l'assaillaient de questions. Il fut finalement banni de Paranet. Il persista à envoyer ses rapports anonymement sur divers BBS, accusant cette fois les ufologues d'être des agents à la solde du gouvernement chargés de répandre de fausses informations. Bill Cooper est maintenant un orateur bien payé qui relate ses expériences et proclame également que J.F.K. a été assassiné par son chauffeur parce qu'il voulait rendre des informations sur les OVNIs publiques, divulguer le fait que nous ayons des bases sur la Lune et sur Mars bâties dans les années 50. Preuves: aucune pour les bases, et une copie de septième génération du film montrant l'assassinat de Kennedy, de très pauvre qualité. Il déclare également que les ET de la série "Alien Nation" sont de vrais extra-terrestres, employés dans le but d'endoctriner le public pour lui faire accepter la réalité des extra-terrestres plus facilement. Les sources de Bill Cooper pour cette hypothèse sont un mélange des déclarations de Paul Bennewitz, Bill Moore, John Lear et Bob Lazar, auxquelles il a ajouté quelques inventions de son crû. Lorsque Bob Lazar passa à la radio (dans le Billy Goodman's Happening du 21/11/89), Cooper téléphona pour dire qu'il rencontrait Lazar depuis plus d'un an, qu'il avait vérifié ses dires et qu'ils étaient exacts. Quelques mois plus tard, Cooper change d'avis et déclare que Lazar est un menteur, qu'il a toujours su qu'il était un menteur, avant même que ses mensonges soient rendus publics. C'est ici juste un exemple des inconsistances et retournements de veste que Cooper opère depuis des années.
 
CUFOS:
Centre for UFO Studies, (centre de recherches Ufologiques) créé en 1973 par le Docteur J. Allen Hynek quatre ans après sa collaboration au projet Blue BOOK. Le CUFOS publie un Bimestriel, le "international UFO reporter", et un annuel, le "Journal of UFO studies".

D

Dark Side Hypothesis - hypothèse du côté obscur -:
Voici un bref résumé du livre de John Lear : Des douzaines d'OVNIs se sont crashés aux Etats-Unis depuis de nombreuses années ; le gouvernement américain les a tous retrouvés, et a lancé le projet REDLIGHT en 1962. Le but de ce projet est de découvrir comment les OVNIs volent, son lieu d'activité est le camp S-4, dans la Zone 51. Lear déclare que cette région n'est plus sous contrôle des Etats-Unis et que les ET on pris possession de cette zone. Le gouvernement et les Aliens ont conclu un pacte dans lequel les ET peuvent contrôler une partie de S-4 et enlever autant d'humains qu'ils le souhaitent, sous réserve de fournir une liste des personnes enlevées, en échange de leur technologie. En 1973, le gouvernement s'est rendu compte que les ET enlevaient plus de personnes qu'ils n'auraient dues, et il y eut une confrontation en 1978/79. Les Aliens tuèrent 44 des chercheurs les plus compétents et quelques soldats des Delta-force venus les sauver. Le pacte était rompu, mais les ET restèrent et continuèrent à enlever des humains, un américain sur 10, pour les utiliser dans des expériences, les mutiler, et produire des androïdes dans des laboratoires souterrains. Dans les années 80, les Aliens et le gouvernement reformèrent une alliance pour travailler ensemble et gagner quelques éléments supplémentaires de la technologie Alien. Lear prétend qu'il existe un gouvernement secret aux Etats-Unis, et que les personnes enlevées ont des implants qui permettent de les contrôler à distance. La tête de ce gouvernement secret serait le MJ-12. Les sources de Lear viennent de Paul Bennewitz, Bob Lazar, et, plus tard, Bill Cooper. Quand Lazar intervint publiquement à la T.V. en 1989, il déclara qu'il ne croyait rien de ce que prétendait Lear, ni aucun de ses associés.

Daylight Disk - Disque de lumière du jour - :
Voir Hynek Classification System.
 
Disinformation - Désinformation - :
Une stratégie utilisée par tous les gouvernements du monde, qui vise à couvrir toutes les informations dont ils disposent à propos des OVNIs. Quand une personne ment à une autre personne ou lui donne de faux documents ou lui fait de fausses déclarations, elle fait de la désinformation.
 
Doty, Richard :
L'agent spécial de l'AFOSI qui désinforma Paul Bennewitz et employa William Moore pour fournir davantage d'informations et espionner des ufologues importants. Moore donna le nom de code "Falcon" (faucon) à Doty quand ils apparurent tous deux avec "Condor" dans l'émission "UFO Cover-Up... Live" (La Vérité Cachée sur les OVNIs... En Direct). L'émission a été une grande source d'embarras pour la communauté ufologique quand ils prétendirent que les EBEs vivaient dans des bases secrètes et qu'ils aimaient les glaces à la fraise et la musique tibétaine.
 
Dreamland - le pays des rêves - :
Surnom de l'Area 51 (Zone 51).

E
 
EBE:
Extra-terrestrial Biological Entity (Entité biologique extra-terrestre). Un terme non officiel pour décrire les ET, originaire du document de briefing du MJ-12.
ET:
Extra-terrestrial (Extra-terrestre).
 
ET Exposure Law - Loi d'exposition aux ET - :
En juillet 1969, cette Loi a été ajoutée à la Loi américaine sans aucun débat public. Elle interdit à toute personne d'entrer en contact avec les OVNIs ou des ET. Si une personne outrepasse cette Loi, elle peut se voir condamner à 5000$ d'amende et être emprisonnée pour 1 an. De plus, un administrateur de la NASA a le pouvoir de déterminer, seul, si une personne a été 'exposée à un ET', et peut mettre cette personne en quarantaine sous garde armée pendant une durée indéterminée. Cette décision ne peut-être annulée, même par ordre d'une cour de justice, ce qui rend cette Loi totalement illégale vis-à-vis de la constitution américaine. Cette Loi rend toute personne impliquée dans une 'Close Encounter' (rencontre rapprochée) criminelle. Comme cette Loi est au Titre 14, Section 1211 du Code de Régulation Fédéral, très peu de gens la connaissent, car vous devriez parcourir au moins 1210 autres lois avant de la trouver.


F
 
"Falcon" - Faucon - :
Presque universellement reconnu pour être l'agent spécial de l'AFOSI Richard Doty.
 
"Fire in the sky" - Feu dans le ciel - :
Film de cinéma basé sur le 'Travis Walton abduction case' (l'enlèvement de Travis Walton). Ce n'est pas un vrai documentaire, certains éléments ont été modifiés ou oubliés, afin de rendre le film plus intéressant.
 
"Fly-By" (FB Rating)- Survol (Classement FB)- :
Voir Vallee Classification System (Classement Vallee).
 
 Flying saucer - Soucoupe volante - :
Quand Kenneth Arnold rapporta en 1947 avoir vu, en pleine journée, 9 engins en forme de boomerang au Nord-Ouest des Etats-Unis, un journal annonça la nouvelle et appela les OVNIs des 'soucoupes volantes', parce qu'Arnold avait dit que leurs mouvements étaient semblables à celui d'une soucoupe flottant à la surface d'un lac. Bien que les OVNIs n'aient aucunement la forme de soucoupes, le nom est resté.
 
"Flying Saucer Review" - Revue des soucoupes volantes - :
Le plus vieux journal sur les OVNIs, qui dure depuis les années 50. Il est malheureusement souvent décrié à cause des ses fréquents changements d'éditeurs. L'éditeur actuel, Gordon Creighton, croit que nous sommes tous contrôlés par des extra-terrestres et que nous ne pouvons rien faire pour les arrêter. Il est également persuadé qu'une part importante des terriens est en partie extra-terrestre, et que quelques-uns sont complètement Aliens.
 
FOIA :
Freedom Of Information Act : Loi sur la liberté d'information. C'est une Loi américaine qui autorise le public à obtenir des copies de rapports classés Top Secret sur ordre d'un juge fédéral. Le juge peut refuser la divulgation de ces documents en cas de danger pour la sécurité nationale. Ceci en théorie. En pratique, cette Loi n'a pas été fiable, car si un groupe obtient des informations, un autre groupe peut se voir refuser l'accès à ces mêmes documents. Si le gouvernement dément détenir des documents que vous recherchez, peut-être ne dit-il pas la vérité. On sait maintenant que le gouvernement avait déclaré ne pas détenir certaines informations, qu'ils ont rendues publiques par la suite.
 
Foo Fighters :
Sphères brillantes flottant dans le ciel observées durant la seconde guerre mondiale, depuis 1943. Après la guerre, aucun des belligérants n'a confirmé les avoir envoyées. Les Américains les appelèrent Foo Fighters, un terme dérivé de l'aphorisme 'Where there's foo, there's fire' (intraduisible).


G
 
 
Ghost Rockets - Rockets fantômes - :
En 1946, plus de 2000 OVNIs ont été observés planant au-dessus de la Scandinavie. Ils ressemblaient à des missiles, avec une extrémité en flammes, mais voyageaient à des vitesses variables (de très rapides à relativement lents) et réalisaient de nombreuses acrobaties. Des rapports ont également dit que certains de ces engins s'étaient écrasés et avaient explosé. Ni l'est, ni l'Ouest n'a admis avoir lancé ces Rockets. Des spécialistes occidentaux ont analysé des fragments de ces missiles et ont déclaré qu'ils étaient constitués d'une matière organique semblable au carbone. Quand une enquête grecque a annoncé en 1967 que ce n'étaient pas des missiles, l'armée a ordonné de clore toute investigation, et les informations complémentaires ont été couvertes par le sceau du secret.
 
Grey - Gris - :
Le type d'alien le plus rencontré dans une rencontre rapprochée. Leur hauteur varie de 2 à 5 pieds, 60 à 150 centimètres, ils sont d'apparence humanoïde et sont habituellement pourvus d'yeux insectoïdes noirs, de peu ou pas de nez et d'une petite fente en guise de bouche.
 
Good, Thimothy :
L'auteur des ouvrages 'Above top secret' (au-delà du top secret), 'Alien liaison' (liaison alien), 'Alien update' (du nouveau sur les ET) et de la série des 'UFO report' (rapport sur les OVNIs). 'Above top secret' recensait la mainmise internationale sur les OVNIs. Il parlait également le faux document sur la formation du MJ-12. Malgré cela, c'est le livre à lire si vous vous intéressez sérieusement aux OVNIs. 'Alien liaison' va un peu plus loin vers la désinformation. Il parle de mutilation de bétail et du cas Robert Lazar. Il n'est pas reconnu comme étant vraisemblable, à cause de l'influence notable de Bill Moore, pour la partie MJ-12 et de déclarations de Bob Oeschler, selon lesquelles il aurait travaillé pour un projet top secret du gouvernement américain, qui aurait dû aboutir à la 'cosmic journey', une exhibition au public d'un corps d'ET et d'une section d'OVNI. Le livre 'Alien update' peut être considéré comme étant un 'UFO report 1993', puisqu'il a le même format que les autres livres de la série.
 
Gulf Breeze Sightings - les observations du Gulf Breeze - :
Une série d'observations d'OVNIs à Gulf Breeze, en Floride, qui a commencé en 1987. La période la plus fournie en rapports d'observation se situe entre novembre 1987 et mai 1988, et était centrée autour de Ed et Frances Walters. Pendant cette période, Ed a déclaré que des ET avaient tenté de l'enlever, lui et sa femme, en utilisant un rayon bleu, mais avaient échoué. Il a également dit qu'il saurait quand une tentative d'enlèvement aurait lieu, car il entend dans ce cas un son lancinant à l'intérieur de son crâne. Quand il percevait ce son, il allait chercher son appareil et prenait une photo de l'OVNI qui l'attendait. Les Walter on pris près de 40 clichés, avec différents appareils, qui furent évalués par des scientifiques. Il a été prouvé que ces clichés n'étaient pas contrefaits. Les photos les plus impressionnantes représentaient un rayon bleu servant à transporter les gens dans un OVNI, un OVNI partiellement caché par un arbre (chose très difficile à truquer), ou le même OVNI planant au-dessus d'une autoroute, avec un reflet sur la route de la lumière brillante sortant du bas de l'OVNI.

 
H
 
Hill abduction case - L'enlèvement des Hill - :
Un cas d'enlèvement controversé, car les preuves reposent sur la régression hypnotique de Betty et Barney Hill. En septembre 1961, les Hill revenaient de vacance par une route du New Hampshire, quand ils virent une lumière intense se mouvant rapidement dans le ciel. Ils arrêtèrent la voiture pour jeter un coup d'œil avec leurs jumelles. La lumière changea alors de direction, et le couple repris la route. La lumière fit alors demi-tour et se dirigea vers la voiture des Hill, qui s'arrêtèrent de nouveau. L'engin avait la forme d'une pièce de monnaie, avec des baies vitrées bleutées sur les extrémités, à travers lesquelles ils distinguèrent des silhouettes bouger. Barney traversa la route pour avoir une vue plus détaillée, quand deux ailes munies de lampes rouges à leurs extrémités sortirent des cotés de l'appareil. Il fut perturbé et très agité par ces événements et regagna sa voiture pour rentrer chez lui. Quand les Hill arrivèrent chez eux, ils réalisèrent qu'ils avaient deux heures de retard et ne savaient pas pourquoi. Après quelques jours, Betty commença à rêver d'enlèvements par des ET. C'est alors qu'ils commencèrent à pratiquer la régression hypnotique pour trouver que diable il s'était passé pendant ces deux heures manquantes. Ils furent séparés et mis en état de veille hypnotique simultanément. Leurs histoires concordent en ce qui concerne le temps qu'ils ont passé ensemble lors de l'incident. Quand les Hill stoppèrent la voiture la seconde fois, c'était parce qu'elle était retenue par l'OVNI. Le couple fût extrait de la voiture par des humanoïdes et furent transportés par une rampe dans l'OVNI. Ils furent alors séparés et 'étudiés' (on leur prit des échantillons de différents organes). Peu avant d'être réunis et relâchés, on montra à Betty une carte céleste sous forme d'hologrammes, qu'elle pût reproduire par la suite après une séance d'hypnose. Une astronome amateur prit le dessin que fît Betty et rechercha parmi les étoiles proches une configuration concordante. Après plus de 5 ans de recherche, elle en trouva une, et calcula que les ET venaient du système Zeta Reticuli.
 
Hynek Classification System - Classement Hynek - :
Un classement destiné à catégoriser les différents types d'observation d'OVNIs, inventé par le Docteur J. Allen Hynek. Voici la liste des catégories :
Il existe deux autres types de CE, non officiels :
    • of the fourth kind CE4 : Enlèvements.
    • of the fifth kind CE5 : Une communication entre ET et humain est réalisée.
  •  
     
    Hypnotic Regression - régression Hypnotique - :
    Une théorie dit que tout ce que vous voyez et entendez est stocké dans votre subconscient, et qu'il est possible de revivre ces moments par le biais de la régression hypnotique. Quoi qu'il en soit, ce type d'outil est très peu fiable en raison du fait que le patient peut penser à une situation différente de celle prévue, et qu'il peut très bien mélanger deux contextes dans son récit. Le deuxième problème de la régression hypnotique vient du fait qu'il est souvent difficile d'interpréter les déclarations du patient. Dans une régression n'ayant aucunement trait aux OVNIs, une jeune fille britannique a commencé à parler continuellement en français. Ce qu'elle disait a été enregistré, et les enquêteurs ont conclu qu'elle avait dû être française durant une vie antérieure. Cette théorie a été relativement bien acceptée jusqu'à ce que quelqu'un lise la transcription de ce qu'avait dit la fillette. Cette personne a trouvé que c'était la copie parfaite d'un texte français que la jeune fille avait lu. On a pu également prouver que les mythomanes peuvent mentir sou hypnose.
     
     
    I
     
    International UFO Reporter (IUR) :
    Le bimensuel du CUFOS qui résume les récentes observations et les différentes nouvelles relatives aux OVNIs.
     
     
    J
     
    Journal of UFO Studies (JUFOS) :
    Le journal annuel du CUFOS qui contient des thèses universitaires sur l'ufologie.
     
    Just Cause - Juste cause - :
    Un journal publié trimestriellement par le CAUS (Citizens Against Ufo Secrecy - citoyens opposés aux secrets entourant les OVNIs - ), publié depuis 1984.
     
     
    L
     
    Lazar, Robert Scott :
     Robert Lazar est un scientifique spécialisé en physique et électronique. Il a écrit sa thèse sur la magnétohydrodynamique. Il a travaillé à Palo Alto en tant que technicien, puis scientifique, sur un projet de polarisation de protons, ayant trait aux accélérateurs de particules. Dans son temps libre, il a conçu une voiture et une moto propulsées par jet (vitesse maximale de 700km/h), ainsi qu'une voiture propulsée par l'hydrogène. En mars 1989, Lazar est apparu sur KLAS-TV, et a déclaré avoir travaillé sur une installation top secrète connue sous le nom de S-4, à quinze kilomètres au sud de la Zone 51, dans le désert du Nevada. Il y a été employé en tant que scientifique dans la période de décembre 1988 à avril 1989, dans le but de découvrir la technique de propulsion d'une soucoupe volante. Il argue que S-4 abrite 9 soucoupes, même s'il n'a travaillé que sur l'une d'entre elles. On lui a dit que ces engins étaient propulsés par ondes gravifiques, une chose que la science officielle n'a pas encore découverte (les scientifiques ne savent pas exactement ce qu'est la gravitation, même si différentes théories existent). L'énergie nécessaire est fournie par l'élément 115, introuvable sur terre, et qui ne peut être synthétisé. Un kilogramme de cet élément produit autant d'énergie que 47 bombes H de 10 mégatonnes. Il affirme qu'il disposait de 227,27 Kg de cet élément, mais que chaque vaisseau n'en requérait que 223g. Lorsqu'il travaillait sur l'engin, il était autorisé à pénétrer à l'intérieur, et a même réalisé un vol d'essai dans lequel il fît quelques manœuvres simples. Quand il est apparu à la télévision en mars 1989, il était rendu méconnaissable par l'emploi d'ombres chinoises et la déformation électronique de sa voix. Il utilisait le pseudonyme Dennis, le prénom de son patron, Dennis Mariani, à S-4. Le 29/03/89, il accompagna trois de ses amis, dont John Lear, sur les bords de S-4 afin d'observer des vols d'essai d'OVNIs à l'aide d'un télescope. Ils ont alors vu et filmé une lumière dense qui se déplaçait dans le ciel, de manière bizarre (elle restait stationnaire puis faisait des bonds vers le haut ou le bas). Ils sont donc retournés à cet endroit la semaine suivante, mais y ont été capturés par un garde de la sécurité. Leurs identités ont été stockées sur un ordinateur de la Zone 51, et on leur a ordonné de quitter la région, bien que celle-ci fut publique. Lazar a été convoqué le jour suivant à un entretien avec des agents de la sécurité et un du FBI. C'est à ce moment qu'il a démissionné. Il a alors décidé de témoigner de son histoire sous son vrai nom, prétendant qu'ainsi, s'il était tué, cela prouverait la véracité de ses dires. Sa déclaration télévisée a eu lieu en novembre 1989, et son histoire est toujours jugée digne de confiance.
     
     Lear, John :
    Fils de Bill Lear, l'inventeur du Lear Jet. John Lear est le seul américain à détenir la totalité des permis délivrés par le Federal Aviation Administration (Administration fédérale de l'aviation U.S.). Il a piloté plus de 160 engins différents et mené de nombreuses missions pour la CIA. Son ami Paul Bennewitz lui a raconté tout ce que Richard Doty et William Moore lui avaient dit, et il en a cru la plus grande partie. Lear est également un ami de Robert Lazar, qui lui a dévoilé ce qui se passe dans la Zone 51 ; Moore lui a remis les différents documents que Doty lui avait confiés. Avec ces éléments, Lear a conçu sa théorie, appelée Hypothèse du côté obscur. C'est alors qu'il a participé à Paranet, où il a trouvé un ami dans la personne de Bill Cooper. Avec l'aide de Cooper, il a achevé sa théorie et l'a envoyée sur Paranet. Puis il a décidé de tester les ufologues en envoyant sur le BBS quelques documents contrefaits concernant des ET, baptisés fichiers Krlll. Tous les ufologues, sauf un, ont vérifié ces documents et les ont trouvés inconsistants. La seule personne qui n'y trouvait rien à redire était Cooper, qui a déclaré avoir vu ces documents lorsqu'il travaillait pour le gouvernement. Quand les dossiers ont été déclarés frauduleux, Lear et Cooper ont été chassés de Paranet et leur amitié prit fin, Cooper accusant Lear d'être un agent du gouvernement. Lear donne maintenant des conférences sur sa théorie.


     
    M
     
    Majestic:
    Le plus haut degré de sécurité connu, plus haut que Atom Bomb (bombe atomique) et de 38 degrés plus élevé que top secret. Il existe plus de 30 subdivisions de l'autorisation top secret, ce qui signifie que si vous disposez de l'autorisation top secret, cela ne veut pas dire que vous ayez accès à tous les documents classifiés top secret, car leur consultation requiert le 'need to know' (besoin de savoir). Les documents nécessitant le need to know sont classifiés comme top secret XXX, où XXX peut être l'un des (+ de 30) noms de code. Les documents relatifs à la Zone 51 ou à S-4 sont classifiés Majestic.
     
    Manœuvre (MA rating) - Classement MA - :
    Voir Vallee Classification System.
     
    Men In Black (MIBs) - Hommes en noir - :
    Ce sont des hommes habillés de costumes noirs qui se déplacent dans d'élégantes voitures brillantes et des hélicoptères, harcelant les témoins de rencontres d'OVNIs, dans le but de les faire taire. Personne ne sait qui sont les MIBs, ni ceux qu'ils représentent (ET ou gouvernement).
     
    Missing Time - Temps manquant - :
    Le phénomène de temps manquant se produit lorsque des personnes ayant vu des OVNIs ne peuvent se rappeler de ce qui s'est passé durant un certain laps de temps, qui peut aller de quelques minutes à des jours entiers.
     
    MJ-12 :
    Le mystère de MJ-12, abréviation de Majestic 12, a été levé en 1987 dans une publication allégée d'un document émis par l'ex-président Truman au président Eisenhower en novembre 1953. Ce document avait pour objet d'expliquer la connaissance qu'avait le gouvernement américain des OVNIs, des ET, et de projets top secrets. Il donnait une liste de 12 membres : Dr Lloyd Berkner, Dr Detlev Bronk, DR Vannevar Bush, James Forrestal, Gordon Gray, Le vice-amiral Roscoe Hillenkoetter, Dr Jerome Hunsaker, Dr Donald Menzel, le général Robert Montague, le sous-amiral Sydney Souers, le général Nathan Twining et le général Hoyt Vandenberg. James Forrestal se suicida en 1949 et a été remplacé par le général Walter Smith. MJ-12 (aussi connu sous les noms de Majic 12, Majority 12, Majesty 12), est supposé être un comité top secret de recherche, d'investigation et de développement créé par et supervisé par le président des Etats-Unis. Les 13 membres étaient décédés lors de la publication du document, en conséquence aucun détail n'a pu être vérifié. Cependant, on a pu vérifier l'authenticité du document, et on a trouvé que la signature figurant au bas du texte était une reproduction exacte de celle figurant sur un mémo de 1947 envoyé par Truman à Vannevar Bush. On a également trouvé que le texte avait été contrefait. Cependant, la controverse concernant MJ-12 continue, car certains pensent qu'une partie du texte est véritable, même si le document lui-même constitue de la désinformation. Le texte parlait de l'affaire de Roswell, des projets Grudge, Sign, Blue book, de l'observation de 9 OVNIs par Kenneth Arnold; tous ces éléments sont considérés comme authentiques par les ufologues. L'opinion n'a donc pas encore tranché sur l'existence de MJ-12. Pourtant, quand Robert Lazar a déclaré que son travail était classifié Majestic, la supposition de l'existence d'une telle organisation a pris du poids. Les opinions divergent également sur le but de MJ-12, s'il existe. Certains prétendent qu'il s'agit simplement d'un comité chargé d'évaluer les rapports d'observation d'OVNIs émanant du projet Blue Book, d'autres pensent que le groupe dirige la CIA, le FBI le marché mondial des stupéfiants et qu'il projette de conquérir le monde avec l'aide des Gris.
     
    Moore, William :
     Moore est un ancien professeur qui a choisi d'embrasser la carrière d'écrivain en 1979. Il a été impliqué de très près dans une enquête sur l'affaire Roswell, en 1947. Il a longtemps travaillé avec l'APRO avant d'y accepter un poste. Il a pris connaissance des déclarations de Paul Bennewitz par son ami Jim Lorenzen, mais n'y a pas porté d'intérêt outre mesure. Lorsqu'il faisait la promotion radiophonique de son livre 'The Roswell Incident" (l'incident Roswell), Moore a reçu deux appels d'un sergent de base aérienne qui souhaitait le rencontrer. Il était trop occupé lors du premier appel, mais a fini par rencontrer Richard Doty à la suite du second. Doty lui a affirmé que s'il espionnait l'APRO et fournissait de la désinformation à Bennewitz, lui-même et 9 autres militaires (identifiés par des noms d'oiseaux), lui donneraient des informations sur la relation existant entre le gouvernement américain et les OVNIs. Moore a accepté le marché et a eu accès à divers documents top secrets sur des sujets sensibles, comme les projets Sigma, Redlight, Aquarius, Galileo, Pounce et Snowbird. En échange, Moore a fourni des documents falsifiés à Bennewitz. Moore a appris que le gouvernement américain travaillait de concert avec les ET en ce qui concerne la technologie spatiale, et que 3 EBEs étaient retenus dans diverses bases aériennes. En octobre 1988, Moore, ainsi que "condor" et "faucon", sont apparus publiquement dans l'émission "UFO cover-up…Live" (la vérité cachée sur le OVNIs… En Direct). Cette émission est considérée comme étant la plus grande pantalonnade jamais diffusée ; en effet, les participants y ont déclaré que les ET aiment la musique tibétaine et la glace aux fraises. Moore en a été affligé, et a confessé, lors de la conférence annuelle du MUFON de 1989, qu'il avait fait passer de la désinformation de Doty à Bennewitz dans le but d'enquêter plus avant sur les OVNIs. Il a également avoué qu'il avait espionné plusieurs ufologues connus.
     
    MUFON:
    Le Mutual UFO Network (réseau mutuel des OVNIs) a été créé en 1969 et est aujourd'hui la plus grande organisation ufologique du monde. Le MUFON publie le mensuel "Mufon UFO journal".
     
     
    N
     
    Nocturnal light - Lumière nocturne - :
    Voir Hynek Classification System.
     
     
    O
     
    Oeschler, Robert :
    Bob Oeschler a joint l'armée de l'air américaine en 1968, où il a été employé des services radio et cinéma, dans lesquels il a filmé des prototypes d'armes top secrètes durant la guerre du Vietnam. Lors de son retour aux Etats-Unis, il a passé 8 mois dans la base aérienne Wright-Patterson avant de travailler à la NASA, où il s'est spécialisé dans l'analyse technique des missions et la conception de prototypes de systèmes de contrôle et de surveillance mobile. Il obtient ses informations de contacts dans les services de renseignements américains. C'est un homme controversé : si son travail ufologique semble acceptable, il a été la source des rumeurs les plus folles. Il a déclaré avoir travaillé sur un projet gouvernemental appelé 'cosmic journey' (voyage cosmique), qui consistait en une exhibition de diverses missions spatiales et incluait une section concernant les ET. Il a également déclaré qu'il y aurait un OVNI ainsi qu'un corps d'ET cryogénisé durant l'exhibition. Ce projet a ensuite été reporté à une date inconnue, à cause de l'élection présidentielle de 1988. Il a donné en 1993 une entrevue radiophonique à la BBC one, et a affirmé qu'il avait observé un OVNI de 70 mètres dans le désert du Nevada, et a tenté de court-circuiter Robert Lazar, en disant que tout ce que Lazar avait vu ou entendu, il en avait également eu connaissance. En d'autres termes, même si son travail sur les OVNIs est très bon (il a notamment réalisé une excellente analyse des photos de Gulf Breeze avec l'aide de Bruce Maccabee), ses déclarations à propos de projets gouvernementaux secrets sont hautement suspectes.


    P
     
    Paranet:
    Paranet est un forum de discussion modéré fondé par Jim Spieser en 1986, d'abord dédié aux phénomènes paranormaux aussi bien qu'aux OVNIs, même si les le côté OVNI l'a vite emporté. Originellement distribué comme bulletin d'information par courrier électronique, le forum existe maintenant sous la forme de forums de discussion sur Usenet. Paranet a été le premier organe à diffuser l'histoire de Robert Lazar, c'est aussi l'endroit où Milton Cooper fît ses débuts et créa sa réputation de menteur invétéré.
     
    Project - Projet - …
     
     
    R
     
    Radar-Visuals - échos radar - :
    Voir Hynek classification system.
     
    Roswell Case - l'affaire de Roswell - :
    ( Un cas pris très au sérieux par tous les Américains, y compris CNN - N.D.T. ). En juillet 1947, durant un gros orage nocturne, une soucoupe volante s'est écrasée près de la ville de Corona, au Nouveau Mexique. Le matin suivant, Mac Brazel a trouvé des débris éparpillés sur près de 2 kilomètres autour de son ranch. Lui et sa famille ne purent les identifier. Trois jours plus tard, il amena quelques débris aux autorités locales, le sheriff George Wilcox, qui à son tour a contacté la base aérienne de Roswell et a informé le Major Jesse Marcel de la situation. Marcel a examiné les débris que Mac Brazel avait apporté au sheriff et a expliqué l'affaire à son supérieur, William Blanchard. Celui-ci a ordonné à Marcel de partir avec un officier du génie (Sheridan Cavitt) et de récolter autant de débris que possible au ranch des Brazel. Les débris ont été envoyés à Washington, en passant par la base de Fort Wotrh. Le jour suivant, Marcel et Cavitt sont retournés au ranch pour amasser plus de débris et les ramener à Roswell. Cavitt s'y rendit directement alors que Marcel s'est arrêté chez lui pour montrer un morceau de métal qu'il pouvait couper ou plier aisément, mais qui reprenait invariablement sa forme d'origine, sans laisser voir d'altération d'aucune sorte à sa surface. Il y avait également un morceau de ce qui ressemblait à du plastique, sauf que ce n'était pas du plastique. Cela ressemblait à un objet en bois, et mesurait quelques dizaines de centimètres de long. On pouvait facilement le froisser, mais il était impossible de le découper, de le brûler, de le faire fondre ou de l'user. Pendant ce temps, Lydia Sleppy, une employée de la station de radio locale (KSWS) transmettait l'histoire du crash de la soucoupe volante par Télétype quand elle a été arrêtée par quelqu'un se prétendant membre du FBI. L'armée a d'abord publié l'histoire selon laquelle elle avait capturé une soucoupe volante, avant de faire machine arrière et de déclarer qu'il ne s'agissait pas d'une soucoupe mais d'un ballon sonde météorologique. Ce n'était pas un ballon météo. Mac Brazel a été incarcéré durant une semaine pendant que l'on collectait d'autres débris dans son ranch, et c'est à ce moment que l'épave de l'OVNI fut découverte, contenant 4 ET : deux morts, un sérieusement blessé et un dernier probablement en bonne santé. On a alors dit à Mac Brazel de ne jamais révéler ce qu'il avait trouvé. Une rumeur court selon laquelle Brazel a été enjoint au silence par l'achat d'un congélateur (très cher à cette époque). ( Addendum du traducteur : l'armée est revenu plusieurs fois sur sa déclaration : au début, il s'agissait d'un ballon sonde météo, puis de ballon sonde ultra secret destiné à détecter des essais nucléaires russes ; enfin, très récemment, l'armée américaine a déclaré que les corps que l'on avait retrouvés étaient en fait des mannequins servant à des essais de parachutes. Ces essais de parachutes auraient eu lieu à partir de 1956, soit 9 ans après l'affaire de Roswell. Les témoins pourraient-ils se tromper de 9 ans ?)
     
     
    S
     
     S-4:
    Il existe 3 S-4 sur le site de test du Nevada (siège de la zone 51). Le premier est un réacteur nucléaire, le second est situé juste au sud de la zone de test Tonopah, et le dernier, appelé Papoose Dry Lake Bed (lit asséché du lac papoose), situé à 15 kilomètres au dus de la zone 51. C'est dans cet ultime endroit que Robert Lazar a déclaré avoir travaillé.
     
    Sagan, Carl :
    Un vulgarisateur scientifique américain. C'est aussi l'un des plus grands sceptiques concernant les OVNIs ; il croit qu'il est impossible qu'un OVNI puisse traverser des distances de plusieurs années lumière à cause des quantités faramineuses d'énergie et de temps nécessaires à un tel voyage. Sa théorie implique que la seule méthode de transport utilisable est de type linéaire et que la vitesse maximale d'un véhicule est la vitesse de la lumière. Robert Lazar a ensuite déclaré que la méthode de voyage des OVNIs utilise les ondes gravifiques.
     
    SETI:
    Search for Extra-Terrestrial Intelligence (recherche d'une intelligence extra-terrestre). Il s'agit d'un programme financé par le gouvernement américain qui vise à recueillir des émissions d'ondes électromagnétiques venant de l'espace. Ces émissions seraient un moyen de communication utilisé par les OVNIs qui 'fuirait', comme des images de télévision qui pourraient en théorie être captées depuis l'espace. Si le SETI détectait des émissions anormales, il enquêterait afin de déterminer leur provenance. Les ufologues sont très sceptiques à propos de ce projet, dans la mesure où le projet tente de prouver que les OVNIs n'existent pas alors que le SETI n'attend même pas trouver des émissions ne pouvant être identifiées. D'après un article du Dr Pierre Guerin paru dans le 'flying saucer review', le gouvernement connaîtrait déjà l'existence des ET, collaborerait avec eux et saurait pertinemment que les OVNIs n'utilisent pas de moyens de communication faisant appel aux ondes électromagnétiques. Le projet serait alors aussi efficace que de tenter de recevoir un message de fumée indien avec une radio. Le projet SETI a pris fin en octobre 1993, par une décision du congrès basée sur un objectif de réduction de coûts. Il ne fut pas un succès.
     
    SVP rating :
    Voir Vallee classification system.
     
     
    U

    UFO - OVNI -
    Abréviation de 'Unidentified Flying Object' (Objet Volant Non Identifié). L'armée de l'air américaine définit l'OVNI comme : tout ce qui a trait à un objet aérien dont les performances, les caractéristiques aérodynamiques ou des caractéristiques particulières ne se conforment pas à des types d'aéroplanes ou de missiles connus, ou qui ne peut être identifié comme un objet usuel. (Règle USAF 200-2).
     
    "UFO Times" :
    Journal du BUFORA qui contient de nombreux cas récents d'observations en Grande Bretagne et qui comporte également une rubrique européenne alimentée par les Eurofon News. Je recommande fortement ce magazine, j'irais même jusqu'à dire qu'il s'agit du Flying Saucer Review des années 1990. ( Ce commentaire n'engage que l'auteur original - N.D.T.)

    Ufology - Ufologie:
           L'études des phénomènes ayant trait aux OVNIs.

     
    V
     
    Vallee, Jacques :
    Un astrophysicien et ufologue français qui croit que les OVNIs sont aussi bien d'origine physique que psychique et que quelques personnages de folklore (comme les elfes) pourraient être le reflet de l'existence d'extra-terrestres. Il a remodelé le système de classification des OVNIs d'après le Hynek Classification System.
     
     
    VALLEE CLASSIFICATION SYSTEM - Système de classement Vallee - :
    Un système utilisé pour classer les différents types d'OVNIs ou d'observations paranormales inventé par le Dr Jacques Vallee. Il est actuellement plus utilisé que le système Hynek, car il donne au lecteur un résumé plus détaillé de chaque cas. Les différentes catégories existantes sont les suivantes :
     
    Vinama:
    Les objets volants sont courants dans beaucoup de religions, et l'hindouisme ne fait pas exception dans le domaine. Selon des textes sanscrits découverts récemment par des occidentaux dans un temple du sud de l'Inde, les Vinama étaient des objets volants 'décapotables', mais pas réellement des OVNIs car leur champ d'action était limité à l'atmosphère terrestre. Le Dr Roberto Pinotti est un scientifique italien qui était porte-parole lors de la World Space Conference (conférence mondiale de l'espace) du 12 octobre 1988 à Bangalore, en Inde. Il s'est référé à de nombreux textes Hindous en déclarant que les dieux et héros indiens combattaient dans les cieux à bord d'engins munis d'armes. Ces armements consistaient en 7 types de miroirs et lentilles utilisées dans diverses manœuvres d'attaque et de défense. Le 'Pinjula Mirror' (miroir Pinjula) était une sorte de bouclier visuel qui protégeait les pilotes des 'Evil Rays' (rayons de l'enfer), le 'Marika' était utilisé pour tirer sur l'ennemi. Le Dr Pinotti a déclaré que ces armes ne semblaient pas si différentes de ce que nous appelons la technologie laser. Les véhicules étaient constitués de métaux spéciaux absorbant la chaleur appelés 'Somaka, Soundalike et Mourthwika'. D'après le Dr Pinotti, les principes de propulsion faisaient appel à l'énergie électrique, aux réactions chimiques, mais également à l'énergie solaire. D'autres scientifiques ont émis l'hypothèse selon laquelle les véhicules étaient propulsés par une sorte de moteur à ions de mercure. Le Dr Pinotti a conclu que le fait que les Vinama aient été décrits voilà plusieurs centaines ou milliers d'années, et que ces engins soient si proches des OVNIs, montrent que l'Inde disposait d'une civilisation supérieure mais oubliée ; qu'en conséquence, il serait intéressant d'examiner plus avant les textes hindous et de scruter de façon plus scientifique le sujet des Vinama. Vous allez me demander : Où donc est le rapport avec les ET ? Bien… Comme ces textes ont été écrits il y a de cela plusieurs centaines d'années, et qu'à cette époque, on peut facilement supposer qu'aucune civilisation humaine ne pouvait produire de machines volantes ou de laser; malgré cela, les Vinama ont existé, ainsi qu'un système de propulsion à ions et une forme de technologie laser; d'où pouvait donc venir l'idée de des éléments? Si vous répondez les ET, vous êtes loin du compte. Mais cela amène à nous poser une question: Où est passée toute cette technologie? Nous ne le savons pas, mais dans la mesure où les scientifiques admettent que les caractéristiques des Vinama sont réalistes, nous savons que ceux-ci ont existé. ( L'auteur s'emporte peut-être un peu rapidement ici. - N.D.T.)
     
     
    W
     
    Travis Walton Abduction Case - Cas de l'enlèvement de Travis Walton - :
     En novembre 1975, un groupe de 6 bûcherons rentrait du travail en camion dans la forêt nationale 'Sitgreave-Apache', en Arizona, USA. Le conducteur arrêta le camion quand il remarqua une soucoupe volante qui planait à quelques mètres des arbres environnant. Travis Walton approcha l'engin à pieds, malgré les objections de ses collègues. Il a alors été cloué au sol par une lumière bleue et blanche. Quand ses collègues virent ceci, il furent terrifiés et s'empressèrent de quitter les lieux, laissant Walton pour mort. Une fois calmés, ils revinrent sur leur route mais ne purent trouver aucun signe, ni de Walton, ni de l'OVNI. Cinq jours plus tard, Travis était de retour sur terre et se demandait ce qui lui était arrivé pendant tout ce temps. Il parvint à trouver l'explication par le biais de la régression hypnotique, la technique qui a été utilisée dans l'affaire Hill. Voici ce que la régression a révélé: Quand il revint à lui après s'être fait mettre au tapis par la lumière, il était couché sur une table dans ce qu'il a cru être un hôpital. Mais ce n'était pas un hôpital, chose qu'il a découverte quand il s'est concentré sur les trois silhouettes situées autour de lui. C'étaient 3 ET, que Travis décrit comme des fœtus de 1,50 mètre de haut et pourvus d'une peau couleur de champignon et vêtus de robes moulantes de couleur chair foncé. En les voyant, Travis s'affola et tenta de les attaquer, mais ils ont juste reculé pour entrer dans une pièce adjacente, laissant Travis seul; c'est alors que Travis commença à inspecter les lieux. Il parvint dans une autre pièce ou siégeait une chaise au dossier imposant, flanquée d'accoudoirs sur lesquels apparaissaient d'un côté une série de bouton, et de l'autre un levier. Il a alors actionné ces ustensiles, et le vaisseau semblait répondre à ses sollicitations. C'est alors qu'un Alien d'une apparence plus humaine et coiffé d'un casque apparut et lui fournit une visite guidée de l'engin, sans toutefois répondre aux questions que lui posait Travis. Ils parvinrent à un hangar contenant trois autres soucoupes et rencontrèrent trois autres ET de type humanoïde (deux hommes et une femme). On mit alors Travis sur une table et on le coiffa d'un masque. La dernière chose dont il se souvient est d'avoir marché sur un chemin pavé vers un village situé à quelques kilomètres de sa maison, et d'avoir vu la soucoupe décoller silencieusement.
     
     
    Z
     
    Zeta Reticuli:
    Un système stellaire binaire, à quelques 37 années lumière de la terre. Les ET qui ont enlevé Betty et Barney Hill (voir Hill Abduction Case) sont censés être originaires d'une planète située dans ce système, et Robert Lazar a déclaré que les 9 OVNIs qu'il a vus à S-4 venaient de l'une des planètes de ce système.